Défis de main-d’œuvre ou d’évolution?

Tout le monde s’accorde pour dire que la pandémie a transformé le monde du travail et que les défis de main-d’œuvre se multiplient.

Tout le monde s’accorde pour dire que la pandémie a transformé le monde du travail et que les défis de main-d’œuvre se multiplient. Toutefois, en prenant du recul, il est vrai de constater qu’un mouvement de changement de la force de travail a débuté il y a des années; le désir d’une qualité de vie au travail. 

Les gens sont à la recherche de bien-être et d’équilibre au quotidien. Ils veulent des activités à valeur ajoutée, des horaires flexibles, une atmosphère de travail agréable, la possibilité de se développer et plus encore. La main-d’œuvre disponible évolue et se transforme. Ces changements sont externes aux organisations et demandent des adaptations.  Les entreprises se sont-elles adaptées à cette nouvelle réalité? Suivre l’évolution de la clientèle, du marché, de la main-d’œuvre, de la technologie, etc., est un défi que peu d’entreprises relèvent avec brio. Gérer le mouvement, s’adapter rapidement, demandent une fluidité dans les opérations, une maîtrise de son évolution, une culture de changement, des gestionnaires aux habiletés en gestion de transition et des employés épanouis.

Bien que les problématiques de main-d’œuvre étaient déjà présentes pour plusieurs entreprises, avec la pandémie, l’attraction, l’engagement, et la gestion du personnel se sont complexifiés. Voici quelques pistes de réflexions, suite à diverses interventions en entreprises, pour aider à trouver des solutions face à l’embauche et à la rétention des employés.

Taux de roulement – pour minimiser les départs

  • Être cohérent avec ses valeurs dans les décisions et les actions afin d’éviter de créer le chaos et d’avoir un système politique déficient qui s’installe. Par exemple, si une des valeurs est la collaboration, avoir une bonification sur la performance individuelle n’est pas alignée avec cette valeur. Je vous laisse imaginer comment cette décision créera plusieurs problématiques, 
  • Être attentif aux besoins individuels pour combler les besoins de l’entreprise et avoir des politiques et programmes pour renforcer les comportements attendus afin de créer de l’engagement. 

Rareté de main d’œuvre – pour minimiser les embauches

  • Utiliser le génie de chacun de ses employés pour maximiser leur potentiel, avoir une utilisation optimale des ressources humaines. Par exemple, certaines grandes surfaces ont intégré les caisses libre-service et l’emploi de caissière a évolué vers un rôle de gestion des problématiques,
  • Optimiser ses opérations pour créer de la fluidité. Moins c’est plus.

Qualité des candidats – pour attirer les bons employés

  • Avoir une offre d’emploi qui se distinguer en illustrant bien ses valeurs et sa couleur,
  • Privilégier une entrevue de mises en situation sur l’attitude, les comportements et les compétences.

Compétences de gestion – pour gérer le mouvement et s’adapter rapidement aux changements

  • Développer les compétences en gestion du changement pour faciliter l’évolution de votre entreprise dans ce marché de plus en plus exigeant et changeant, 
  • Se doter d’une gestion efficace et transparente pour mobiliser en concentrant les efforts sur les bonnes choses. 

En conclusion, nous pourrions dire que pour les défis de main d’œuvre sont en réalité des défis d’évolution, Pour les relever, des changements dans les attitudes et les façons de faire sont inévitables. Pour pallier la rareté de la main d’œuvre et au roulement des employés, il faut être cohérent dans ses actions, attentif aux besoins de son personnel et optimiser leur potentiel.  Pour y arriver, apprendre à développer ses compétences en gestion du changement, pour réussir toute transformation, permettra de se concentrer sur les besoins premiers de l’entreprise pour ainsi créer de la fluidité dans les opérations. 

Image de geralt